Passer au contenu

Participer

Chan­tez “Everyone” avec vot­re chœur, mont­rez l’ex­emp­le pour les droits de l’hom­me, osez une œuvre nou­vel­le, inouïe.

Rejoignez-nous!

Tous les chœurs et orches­tres du mon­de ent­ier sont invi­tés à jou­er les arti­cles de la Décla­ra­ti­on uni­ver­sel­le des droits de l’homme.

Que vous soy­ez un orches­t­re uni­ver­si­taire, un chœur de con­cert ou un ensem­ble d’É­tat, vous n’a­vez pas encore inter­pré­té cet­te œuvre. Mais j’e­spè­re qu’il trou­ve­ra sa place dans vot­re réper­toire afin que les droits de l’hom­me soi­ent sur tou­tes les lèvres.

Pourquoi devrais-je jouer à “Everyone” ?

  1. En tant qu’­en­sem­ble, vous pou­vez pré­sen­ter une nou­vel­le œuvre.
  2. “Everyone” est com­me une for­ma­ti­on con­ti­nue pour les mem­bres de vot­re ensem­ble, car de nombreux instru­ments uti­li­sent des “tech­ni­ques éten­du­es”.
    Pour n’en citer que quel­ques-uns : flû­te : piz­zi­ca­to, cla­ri­net­te bas­se et saxo­pho­ne : slap tongue, cor­des : chopping.
  3. Vous pou­vez mon­trer l’ex­emp­le pour les droits de l’hom­me en faisant de la musi­que pour les droits de l’homme.
  4. En tant que sujet socia­le­ment per­ti­nent, il est plus faci­le de sou­ten­ir le con­cert par le biais de fon­da­ti­ons et d’ONG.
  5. La nou­veau­té et l’ac­tua­li­té du sujet pro­met­tent une gran­de atten­ti­on médiatique.
  6. Ils off­rent à leur public quel­que cho­se d’i­né­dit : du groo­ve, de nou­vel­les tech­ni­ques de jeu et tim­bres ain­si que des instru­ments folk­lo­ri­ques dans l’orchestre.
  7. Ceux qui inter­prè­tent l’œu­vre com­plè­te en 2023 rece­vront bien sûr éga­le­ment gra­tui­te­ment les par­ti­ti­ons iné­di­tes et seront ajou­tées à la lis­te des pre­miè­res mon­dia­les sur ce site.

À quel point le travail est-il difficile?

Le niveau de dif­fi­cul­té est à peu près com­pa­ra­ble à celui de “Car­mi­na Burana” de Carl Orff, mais pro­ba­ble­ment un peu plus exigeant.

Il a une durée tota­le de 60 à 90 minutes.